Ils étaient plusieurs fois

Décalage Immédiat

Encore 3 minutes

L'atelier de Jeanne

car à Ok 2000

Viens fêter le printemps !!

Jeanne revient avec ses doudous, elle vous attend, de la douceur, on va en avoir besoin…
Prochaines dates :
Vend. 12 mai : l’Atelier de Jeanne, Centre social le Ruban Vert à Mareuil (24)
Jeu. 18 et vend. 19 mai : L’Atelier de Jeanne, Salon du Livre, Bruges (33)

Les Fillharmonic reprennent aussi leur tournée, pour la dernière saison !
Vend. 2 juin : Fillharmonic Von Strasse, Uzès (34), Le temps des Cerises
Sam. 24 juin : Fillharmonic Von Strasse, Podensac (33), Festival Côté jardin

Et la bonne nouvelle, Ils étaient plusieurs fois sera aux festivals off Vivacité à Sotteville-Les-Rouen et Chalon dans la rue à Chalon-Sur-Saône 😉

 

 

Ils étaient plusieurs fois

Ils étaient plusieurs fois
France Guimbert, est en peine de vous faire part du futur décès de sa très chère maman Madame veuve Catherine Guimbert La répétition d’obsèques débutera au domicile de la future défunte.

Les Fillharmonic von strasse

Les Fillharmonic von strasse
Les « Fillharmonics von straße » ont décidé de démocratiser la musique classique, coûte que coûte et par tous les moyens. Chansons live, bruitages, boucles sonores et samples rythmiques, le tout au service (enfin presque) de Brahms, Vivaldi, Mozart… et tous nos illustres classiques se font une nouvelle jeunesse.

Entrez dans l’atelier de Jeanne

Entrez dans l’atelier de Jeanne
Entrez dans l’atelier de Jeanne ! Ici se bousculent des doudous venus de partout : doudous perdusn, doudous abandonnés, doudous oubliés, doudous plus très doux, doudous adorés, doudous abîmés, doudous de placard doudous retrouvés…

Kevin Dylan Velours

Kevin Dylan Velours
On pensait le métier de crieur public disparu des nos contrées : que nenni, Kevin Dylan Velours est une bombe, de la dynamite vivante, Superman réincarné en crieur sur échasses. Mais c’est avant tout un véritable artiste qui fait revivre pour le bonheur de tous un métier disparu en Europe. Sous ses airs de vrai filou de la parabole à la langue bien pendue se cache un homme qui redonne ses lettres de noblesse aux arts les plus démocratiques : « Les Arts de la Rue. » (A. Dembinsky)